Manifestation du 29 novembre 2010

Les Ateliers Chantiers d'Insertion en danger : les raisons de la colère !

En octobre l'Etat a stoppé brutalement et unilatéralement tout nouveau contrat et tout renouvellement. Sous la pression des tête de réseaux, des élus et des collectivités territoriales de tous bord  l'Etat débloque quelques postes ce nous permet de poursuivre nos actions d'insertion professionnelle en 2010.

Demain serons nous encore méprisé ? Le budget 2011 prévoit la diminution du nombre de contrats aidés (-60 000), de la durée des contrats et du volume horaire pris en charge par contrat.

Nous exprimons notre colère sur le fonctionnement précaire et insécurisant de nos relations avec l'Etat qui ne prend pas en compte les conséquences humaines pour les personnes en insertion. Nous avons de fortes  inquiétudes pour l'année a venir.